COOPI et PAM démarrent des projets de cantines scolaires à Boda et Bria

Les écoles primaires de la ville de Boda bénéficient déjà d’un service des cantines scolaires, dont les enfants de Bria profiteront aussi très prochainement. Ces cantines ont été mises en marche grâce à deux projets de COOPI financés par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) de Nations Unies.
Les cantines scolaires ne sont pas seulement un moyen pour fournir une aide alimentaire supplémentaire aux enfants, trop souvent en risque d’insécurité alimentaire, mais aussi un puissant levier pour promouvoir la scolarisation et la fréquentation scolaire. Une alimentation adéquate est aussi un facteur clé pour développer de meilleures capacités d’apprentissage.
Une autre des motivations qui ont mené ninos-comiendo-sadPAM et COOPI à mettre en place ces deux projets est le besoin de donner aux enfants, plus vulnérables à la crise que le pays connaît depuis 2012, un sentiment de retour à la normale. Dans la ville de Bria, les cantines scolaires permettront d’offrir chaque jour d’école des repas à quelques 6.558 élèves, tandis qu’à Boda, 3.155 enfants bénéficieront des cantines.
Bien sûr les repas des cantines n’ont pas pour vocation d’améliorer à eux seuls l’état nutritionnel des enfants, il s’agit de fournir un supplément nutritionnel aux enfants fréquentant les écoles. Néanmoins cette activité, combinée aux différentes actions d’assistance alimentaire et agricoles menées dans la région par COOPI et PAM –comme les distributions alimentaires générales-, aura un effet multiplicateur en termes d’impact de l’ensemble de ces actions et sera un nouveau pas vers l’objectif de regagner un état d’autosuffisance alimentaire.
Ces deux projets ont aussi la vocation de mettre en place un système de « food for work » au profit du travail des cuisiniers des écoles et des personnes en charge de l’acheminement de l’eau et du bois de chauffe nécessaire à la préparation des repas.
Chacune des personnes impliquées dans la préparation des repas et dans l’approvisionnement en eau et bois de chauffe pourront bénéficier d’une ration complète individuelle journalière qui sera distribuée deux fois par mois

Share Button

2 Replies to “COOPI et PAM démarrent des projets de cantines scolaires à Boda et Bria”

  1. Toutes gratitudes à l’ ONG “COOPI” pour ses initiatives porteuses. Mais il ne faut pas que cette intervention soit seulement du vernis. Quand le budget sera achevé,il n’ y aura plus d’assistance humanitaire. D’où ma proposition: pourquoi pas pérenniser cet engagement en créant ou en favorisant des relais locaux dans ces villes meurtries par les attaques de la rébellion. Des porteurs de projets de production grande agricole existent qu’il faut soutenir par des contrats deprestation de service. Sommes disposés à poursuivre les échanges sur ce point. Merci de votre compréhension

    • Merci à vous M. Gbanga pour votre commentaire et pour l’intérêt montré pour les activités de COOPI. Notre objectif est de rendre durables les résultats de notre action, en fait notre projet de cantines scolaires est implémenté en liaison avec un autre projet de jardins scolaires et cultivation de champs financé par FAO, dans le but d’assurer justement la pérennisation et la durabilité de notre action.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

*