L’éducation : un puissant vaccin pour combattre la crise

Bambini PME

– 240 sont les salles de classes équipées en fournitures scolaire ; – 50 sont les maîtres d’enseignement appuyés durant la formation ; – 50 mille sont livres remis à autant d’enfants ; – 80 sont les écoles rénovées ; – 4 sont les sous-préfectures touchées par le projet ; Continua a leggere L’éducation : un puissant vaccin pour combattre la crise

Share Button

De la cour de l’église au camp militaire. Le témoignage de Flav, enfant enlevé par les rebelles de l’Armée du Seigneur

« Je jouais au ballon avec mes amis dans la cour de l’église. C’était l’heure du coucher du soleil. Tout à coup, des hommes armés ont fait irruption dans la cour en tirant des coups de feu. Ils m’ont attrapé et tout de suite menotté. Tout comme mes amis ». Continua a leggere De la cour de l’église au camp militaire. Le témoignage de Flav, enfant enlevé par les rebelles de l’Armée du Seigneur

Share Button

Quand s’enfuir reste la seule solution

Sfollati

« Parlons d’un histoire de vie qui t’a beaucoup touchée». « Tu sais, j’aurais cent quatre-vingt mille histoires à te raconter… ». Voilà comment commence la rencontre avec Grazia Li Pomi, chef de projet pour COOPI à Bambari, au cœur de la forêt centrafricaine.

Share Button

COOPI aux côtés des enfants à Bria

COOPI accompagne la population centrafricaine vers la sortie de la crise, convaincue que le chemin de la reprise et de la stabilité passe par le renforcement du secteur de l’éducation. A cet égard, entre août et septembre 2015, l’ONG a lancé deux projets visant à fournir de l’aide aux enfants Continua a leggere COOPI aux côtés des enfants à Bria

Share Button

Témoignage d’un ex-enfant associé : « Ils m’ont appris à tuer sans vaciller »

9314537686_27c464fa5e_k

Le Forum de Bangui s’est clôturé avec une très bonne nouvelle : la libération de 357 enfants associés aux forces et groupes armés en Centrafrique. COOPI se félicite de cette libération, survenue grâce au travail de plaidoyer et sensibilisation d’UNICEF auprès des milices. À l’occasion, COOPI reproduit un témoignage d’un Continua a leggere Témoignage d’un ex-enfant associé : « Ils m’ont appris à tuer sans vaciller »

Share Button

« Grâce aux humanitaires, on a évité le pire à Boda »

Hervé Yangani est le responsable national des distributions alimentaires (vivres, semences et outils) de COOPI. Depuis le mois d’avril 2014, il travaille dans la ville de Boda, où l’intervention de COOPI a été décisive pour faire face au risque d’insécurité alimentaire, notamment chez la communauté musulmane.

Share Button

Le mariage forcé : une autre figure des violences basées sur le genre

Survivante VBG musulmane Boda + bébé

Adama (prénom modifié) avait 17 ans quand son père l’a mariée de force à son frère, l’oncle paternel de la fille, âgé de 57 ans, une pratique très répandue au sein de la communauté de bergers d’ethnie peule à laquelle elle appartient.

Share Button

PAM-COOPI élargissent leur soutien alimentaire aux 10.000 déplacés du site Aviation (Bambari)

Depuis février 2015, COOPI assure les distributions alimentaires du Programme Alimentaire Mondiale (PAM) dans les sites de déplacés de la ville de Bambari (Ouaka).

Share Button

Les enfants cassés des maladies cérébrales en Centrafrique

Ericsson avec son gran-père

Ericsson B. « était un enfant normal », explique son grand-père, jusqu’à l’âge de deux ans quand il a souffert d’une maladie, qu’ils ont pris pour un paludisme cérébral, mais qui très probablement a été une méningite mal soignée, d’après un médecin consulté par COOPI.

Share Button

COOPI et Welt Hunger Hilfe (WHH) collaborent contre la Violence Basée sur le Genre

COOPI et l’organisation allemande Welt Hunger Hilfe (WHH) viennent d’entamer un projet d’assistance d’urgence aux populations affectées par le conflit en particulier les survivants de violence basée sur le genre (VBG) dans la Préfecture de la Lobaye, sous-préfecture de Boda. L’objectif de ce projet est de donner accès à la Continua a leggere COOPI et Welt Hunger Hilfe (WHH) collaborent contre la Violence Basée sur le Genre

Share Button